Conseils & Liens

L’humidité autour du violon

Avant d’entreprendre un voyage en avion, dont il faut informer votre luthier, quelques mesures salutaires sont à prendre afin de trouver à l’arrivée votre instrument dans l’état où il était au départ.

Ainsi, sachant qu’une cabine d’avion est très sèche, raison pour laquelle on vous offre à boire, il convient de faire pratiquer un joint de dilatation sur le côté droit du sillet du bas. Cela évitera une fracture spontanée qui partant du bas de la table atteint parfois l’âme. En effet, une perte brutale d’humidité affecte en premier lieu la table, qui se rétracte en tous sens et si le sillet en ébène qui lui n’a pas d’eau à perdre lui résiste trop étroitement, c’est la fracture assurée, favorisée en outre par l’appui excessif de la mentonnière à cet endroit critique.
Remède : Un morceau d’éponge très fine que l’on utilise pour essuyer une table, débité en une lanière de 4,5 cm de haut et de 19 cm de long, roulé sur lui-même se loge dans une boite de film photo. La contenance d’eau de ce morceau d’éponge est suffisante pour assurer un taux hygrométrique de 60% dans un étui de violon à condition bien sûr de ne pas remettre le couvercle sur la boite de film !

Les chevilles

Plutôt que s’encombrer de savon et de craie, conserver un peu de talc dans une enveloppe pliée en 4 apportera le remède aux chevilles trop dures ou trop lâches. Le savon a souvent l’effet contraire à celui espéré en collant les chevilles comme il le fait sur le rebord du lavabo grâce à l’humidité qu’il contient. ! Quant à la craie, son pouvoir grippant est parfois tel, qu’outre son épaisseur, elle fait éclater la joue de la tête car, ces 2 remèdes sont inefficaces quand l’ajustage de la cheville est en cause et non sa lubrification.
Le talc, parce qu’il est inerte et d’une granulosité voisine du liquide est un excellent produit mais il ne remplacera jamais un bon ajustage.

Entretien du violon et du violoniste

Il importe plus que tout que votre instrument soit conservé dans une atmosphère dont le taux d’humidité avoisine 60%. En Hiver, le chauffage domestique joint à l’étanchéité des appartements dont l’isolation au bruit et aux vents coulis, fait partie du confort mais provoquent l’assèchement de l’air jusqu’à atteindre parfois 20%. Il va sans dire que dans de telles conditions, violon et violoniste, et les autres, souffrent de graves déshydratations. Il suffit alors à l’Homme de boire un bon coup et en disposant dans son étui une éponge d’écolier mouillée contenue dans un étui de film photo, son compagnon retrouve vie.

Au réveil dans une chambre où règne une hygrométrie trop basse, on a la langue en carton, la gorge sèche et la peau flétrie, les chevilles du violon sont relachées et ensuite si la situation persiste, les décollages de filets, de bords ou d’anciennes fractures arriveront en cortège.

Chaque hiver, ce sont des heures de trajet pour aller chez les luthiers qui pourraient être épargnées si une mesure simple de salubrité était prise à temps : une éponge mouillée dans l’étui ou la housse près des chevilles et comble de raffinement un humidificateur à ultras sons installé dans la pièce où dorment violoniste et son instrument. Le Père Noël connaît les bonnes adresses.

 

A l’attention des parents qui en ont assez de répéter tous les jours la même chose, des vignettes à découper selon les pointillés.

conseils-chatconseils-robindesbois conseils-desertconseils-valise

Liens

liens à venir